Festivals. Pas de deux européen économique et culturel


Depulogo pasdedeuxis le 1er septembre 2014, le Théâtre de l’Opprimé est chef de file d’un nouveau projet européen : « Festivals. Pas de deux européen économique et culturel ». Projet financé par la Commission Européenne dans la cadre d’Erasmus+, Partenariats stratégiques trans-sectoriels. Il s’agit d’un projet autour des bonnes pratiques dans l’organisation de festivals culturels. En se basant sur le festival MigrActions du Théâtre de l’Opprimé et Le Festival Volterra Teatro de l’Associazione Carte Blanche, nous allons ensemble créer un festival à Madère en février 2017.

Site internet du projet : Pas de Deux

Facebook : Pas de Deux

Associazione Carte Blanche – Volterra, Italie page1image22848 page1image23008

Frati Ribeiro unipessoal lda – Madère, Portugal

Parodi & Partners SPRL – Bruxelles, Belgique

Kubik Fabrik – Madrid, Espagne

Université Lumière Lyon 2 – Lyon, France

Les festivals représentent un segment fondamental de l’offre culturelle européenne, avec des caractéristiques originelles, parmi lesquelles on retrouve :

a) la visibilité publique et un pouvoir d’attraction inusuel qui résulte efficace même lorsqu’il s’agit de thèmes délicats, en favorisant la prise de conscience et le processus éducatif de la collectivité ;

b) la tension envers l’expérimental ainsi que la comparaison avec les expériences artistiques d’autres Pays et cultures ;

c) le rôle de facteur trans-sectoriel du développement économique ;

d) la fonction de porteur de l’engagement civil et de la citoyenneté active à travers la collaborations avec les jeunes et les bénévoles.

Le projet “Festivals. Pas-de-deux européen, économique et culturel” naît du besoin, de la part des opérateurs des festivals artistiques, d’une définition concrète de leurs compétences spécifiques, distinctes selon les rôles, ainsi que d’une formation fonctionnelle, jusqu’à présent généralement absente, qui puisse se traduire dans un système de bonnes pratiques, de support au professionnalisme et à la croissance professionnelle des opérateurs et des organisations du secteur.

L’objectif du projet est donc celui de construire un modèle des compétences des opérateurs, des professionnels et des volontaires, qui opèrent dans les différentes sections : création, gestion, administration, communication et marketing, appel de fonds et Ressources Humaines, logistique.

Le projet répond ainsi aux objectifs stratégiques du Programme Erasmus+ dans la lutte contre le chômage, en faveur d’une préparation à l’insertion des jeunes dans le marché du travail ainsi que d’une requalification des travailleurs occupés afin qu’ils puissent valoriser et accroître leur compétences professionnelles à risque et ainsi devenir plus compétitifs dans le marché des services culturels (Europe 2020).

Le projet est également en ligne avec les opérations de valorisation du capital humain des jeunes dans leur participation active dans le social, en offrant des opportunités de formation dans le domaine du volontariat culturel. (Résolution 27/11/09 sur les jeunes, section Créativité et Culture)

D’ailleurs, le projet se présente conforme aux objectifs méthodologiques de valorisation de l’apprentissage tout au long de la vie, en développant une synergie entre système d’éducation formelle (management culturel / artistique) et l’apprentissage non-formel et informel (pratiques opérationnelles, expériences dans le monde du travail et du volontariat), et en développant un système de validation des compétences dans le domaine des festivals artistiques (ET 2020).

Afin d’atteindre ces objectifs, le projet privilégie la méthodologie bottom-up, de recherche-action, en valorisant au maximum les compétences et l’expérience concrète des opérateurs du secteur, unies à la contribution de la formation supérieure au management culturel.

Grâce au support d’une plateforme TIC dédiée, le projet part de l’observation directe de la mise en œuvre de 3 festivals artistiques différents en Europe, il l’intègre ensuite par la comparaison des opérateurs européens (grâce aux associations de catégorie, parties prenantes) afin de produire, comme résultats tangibles, un Cadre des Compétences, des Modules Formatifs spécifiques en modalité e-learning visant le renforcement des compétences, ainsi qu’un Manuel des bonnes pratiques dans la gestion des festivals artistiques qui englobe les résultats précédents dans une perspective de support pratique à tous ceux qui s’engagent dans la mise en place d’un festival.

Dans cette recherche, sur 30 mois, on impliquera directement plus que 60 opérateurs dans 3 Pays, et quelques centaines de l’Europe entière qui seront impliqués à distance afin d’intégrer et de tester les résultats.

Les résultats produits seront diffusés en 5 langues, et ce, gratuitement en ligne sur la plateforme synergique et ouverte, qui s’adresse à toute partie prenante aux festivals, en visant la diffusion et l’utilisation des produits auprès du public le plus large possible, encore pendant les 2 années suivant la conclusion du projet.

Sur le long terme, le projet pourra ainsi favoriser :

– l’organisation des futurs festivals artistiques à travers l’optimisation et la valorisation des compétences de leurs différents rôles opérationnels, et en réduisant les erreurs, les risques et le gaspillage ;

– le lancement de nouvelles idées de projet, soutenues par la reconnaissance des compétences requises, favorise l’occupation et valorise le professionnalisme des opérateurs, des jeunes également, qui se sont impliqués ;

– la reconnaissance de standards opérationnels communs parmi les différents Pays européens, par l’intégration entre culture professionnelle et systèmes d’éducation formelle.

Kick-off meeting : 18 et 19 novembre 2014 au Théâtre de l’Opprimé, Paris.