► Edito


Saison 16/17, la vingt-et-unième du 78 rue du Charolais, notre majorité !

Envisager une nouvelle saison… remarquable  exercice d’équilibre entre notre volonté d’accueil  et la capacité limitée  d’une seule salle de spectacles !

Composer une mosaïque faite d’artistes arrivant dans l’arène avec d’autres ayant déjà plusieurs tours de piste…

Devoir passer à côté d’œuvres qui nous intéressent mais qui pour des raisons variées ne peuvent pas être programmées…

Rater la possibilité de recevoir des troupes qui n’ont pas trouvé des financements ou ne sont pas adaptées à notre espace…

Enfin, pouvoir partager ces moments d’hésitations, discussions, suspence… avec le comité de programmation qui, depuis la saison 15/16 compte sur la présence d’un artiste extérieur invité. Pour cette saison, nous sommes passés du singulier au pluriel, vu que Matila Malliarakis,  nous a porté avec lui la troupe des  Cabarettistes !

Finalement, tels  des alchimistes, en transformant projets en réalisations, nous pouvons proposer au public, catalyseur  de la saison, une pléiade de spectacles et évènements, qui,  tout en  réaffirmant nos valeurs,  cherche d’autres ruptures de  frontières en ouvrant   ses murs pour recevoir   la rue en scène !

Ainsi, la nave va…

Rui Frati

Directeur du Théâtre de l’Opprimé