Yalla ! ║ 27 au 29 janv

Du 27/01/2022 au 29/01/2022. Prochaine représentation le 27/01/2022 20:30


Jeudi à samedi : 20h30

Samedi : 11h

Cie JETZT

1h10 – A partir de 10 ans

CrÇdit photo Pierre Jolly

© Pierre Jolly

_

Ce texte a été un vrai coup de cœur, de mon point de vue, peu d’auteur.trice ont une écriture si poétique, tout en étant emprunt du réel. Yalla ! est à la fois, puissant, beau, tout en parlant du monde à travers un regard remplit de doute et de contradiction.

Bien que les deux personnages de cette histoire, aient leur point de vue, leur propre conviction, ils sont soudainement en proie en doute. Nous assistons à leur mutation, une mutation née de leur position, organique, physique. Tangible. L’un face à l’autre, dans une ultime position de combat. Ils vont se regarder. S’écouter, alors qu’ils ne se comprennent pas, ne s’entendent pas. C’est ce que je trouve puissant dans ce texte. Sonia Ristic réussi a nous faire entendre le chaos de l’âme, tout en posant une question, simple, d’aucun dirait naïve…. : Peut-on tirer sur celui qu’on a écouté ? 

Parce qu’au fond, nous avons tous nos à priori, nos histoires, nous sommes tous le fruit d’une famille, d’une culture… Et, il est souvent difficile de s’en extraire, c’est parfois le travail de toute une vie. Avec Yalla ! on touche à ce moment de grâce, de temps suspendu ou tout devient possible.

Deborah Banoun

_

Texte : Sonia Ristic
Mise en scène : Deborah Banoun
Avec : Pauline Etienne, Bachir Tlili
Création lumières : Pierre Peyronnet
Création sonore : Guillaume Callier
Aide à la création : Drac Ile-de-France, Le Pavillon, Ville de Romainville, Le Théâtre de l’Opprimé, Théâtre de l’Echangeur, Cie Jetzt

logo_drac th

▪ Tarif plein 16€

▪ Tarif réduit 12€ (sur justificatif : étudiants, – de 30 ans, plus de 65 ans, demandeurs d’emploi, intermittents)

▪ Tarif très réduit 10€ (groupe à partir de 10 personnes, adhérents, partenaires)

 

CrÇdit photo Christophe Offret (2)

© Christophe Offret

CrÇdit photo Christophe Offret (26)

© Christophe Offret

CrÇdit photo Christophe Offret (1)

© Christophe Offret

Théâtre de l'Opprimé